Interview.
Laisser un commentaire

Dans l’atelier de… Wabi-Sabi.

« Wabi-Sabi s’inscrit dans le fait main, l’artisanat et l’éco-responsable, et c’est d’ailleurs notre ligne directrice première. Avant d’être des mots à la mode, c’est surtout et avant tout un art de vivre : pour consommer juste et pour soutenir le Made in France. »

Il est de ces interviews qui vous revigorent, qui vous donnent l’énergie nécessaire pour vous lancer dans de nouveaux projets et qui vous font dire que l’artisanat français se porte bien. C’est ainsi que l’atelier de fabrication artisanale de bougies et brumes Wabi-Sabi s’est prêté au jeu des questions-réponses : Manon et Quentin, créateurs de la marque, nous en disent plus sur leur atelier de création, le statut d’artisan et la beauté du parcours qu’ils ont choisi d’emprunter afin de faire de leur passion commune un métier d’art. Du courage, de l’expertise et de l’optimisme, le tout dans des réponses ciselées ; immergeons-nous dans l’univers Wabi-Sabi pour un petit aperçu de la nouvelle scène de création française.

Le Wabi-Sabi est une expression issue de la culture traditionnelle japonaise, un concept esthétique dérivé des principes bouddhistes et taoïstes, qui consiste à accepter l’impact du temps sur notre existence, retourner à la simplicité et reconnaître la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes.

• Qui se cache derrière les Bougies et Brumes Wabi-Sabi ?

Manon. Nous sommes Manon et Quentin, 26 et 29 ans, bretons, basés en Ille-et-Vilaine où nous avons notre atelier.

• Parlez-nous de Wabi-Sabi : comment décririez-vous votre concept en quelques lignes ?

Manon. Wabi-Sabi est une marque de bougies et brumes végétales éco-responsable produites à la main en Bretagne. Nous utilisons des mèches en bois doublées qui crépitent, un pot en verre ambré et des étiquettes Kraft issues du recyclage. Le but est de proposer des produits de qualité, pensés et fabriqués à la main à nos clients.

• Wabi-Sabi, pourquoi ce nom ?

Manon. Pour nous, Wabi-Sabi signifie deus choses : la simplicité, l’unique pour le Wabi et l’acceptation des choses qui vieillissent pour le Sabi. C’est aussi accepter les petites imperfections d’un objet artisanal : nos bougies et brumes végétales sont toutes différentes les unes des autres car tout est fait à la main ! Nous avons choisi ce nom car il colle parfaitement à nos valeurs et à la direction artistique et artisanale que nous souhaitons donner à nos créations. De plus, nous adorions le concept avant la création de la marque.

″C’est aussi accepter les petites imperfections d’un objet artisanal : nos bougies et brumes végétales sont toutes différentes les unes des autres car tout est fait à la main.″ 

 

Quelles sont les différentes étapes dans la conception de vos bougies ?

Manon. Tout d’abord, nous chauffons la cire dans notre fondoir. Puis nous ajoutons et mélangeons le parfum et la cire, que nous coulons ensuite dans les pots en verre ambré. Nous posons la mèche en bois délicatement et attendons que la cire refroidisse pour, en dernière étape, poser l’étiquette en Kraft sur le pot.

 

• Quels sont les ingrédients utilisés dans la conception des produits ? Quels sont leurs origines ?

Manon. Nous utilisons plusieurs ingrédients pour la fabrication de nos produits, à savoir :

  • De la cire de soja éco-responsable sans OGM, sans pesticides et non testée sur les animaux (cruelty-free). C’est une cire 100% végétale et 100% biodégradable.
  • Une mèche en bois doublée pour une restitution sensorielle parfaite des parfums
  • Un pot en verre ambré (fabrication française)
  • Une étiquette en papier Kraft fabriquée par nos soins issue du recyclage et sans solvant
  • Un alcool de blé certifié par Ecocert Greenlife avec 99.9% des ingrédients qui sont d’origines naturelles, et sont de plus issus de l’agriculture biologique pour les brumes végétales
  • Les parfums sont pensés par nos soins et répondent à l’ensemble des normes IFRA

• Parlez-nous de votre parcours professionnel : comment avez-vous décidé de débuter l’aventure Wabi-Sabi ?

Manon. Nous avons fait nos débuts dans le commerce, puis nous avons décidé de créer la marque en mai 2017. Passionnés de décoration d’intérieur et surtout de bougies, nous avions l’habitude d’en fabriquer pour nous-mêmes et nos proches. C’est tout naturellement que nous avons décidé d’en faire notre métier : l’aventure Wabi-Sabi était née.

© Wabi-Sabi

 

• Quel type d’artisans êtes-vous : passionnés, organisés, créatifs, ou sûrement les trois à la fois ?

Manon. Quentin est plutôt créatif et Manon organisée mais passionnés de notre métier, nous le sommes tous les deux !

• Quel plaisir retire-t-on dans le fait d’être artisan ? Et quelles sont les difficultés ?

Manon. Le plaisir premier est de créer et d’avoir des retours motivants de nos clients : félicitations, encouragements… Le lien avec nos clients est primordial. Être artisan, c’est aussi savoir faire face aux difficultés inhérentes à notre statut (création, promotion, démarrage d’entreprise…) – Il y en a beaucoup, mais nous arrivons à les résoudre et les surmonter avec l’expérience et la motivation.

 

• Dernièrement, les termes « fait-main », « artisan » et « éco-responsable » sont devenus très à la mode. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Manon.  Il est évident que la marque s’inscrit tout à fait dans le fait main, l’artisanat et l’éco-responsable, et c’est d’ailleurs notre ligne directrice première. Pour nous, avant d’être des mots à la mode, c’est surtout et avant tout un art de vivre : pour bien consommer (consommer juste) et pour soutenir le Made in France et tous ces artisans qui font un travail remarquable en perpétuant un savoir-faire inimitable.

• Quel regard portez-vous sur le développement de la fabrication artisanale française ces derniers années ?

Manon. Nous sommes ravis que l’artisanat français se développe ainsi. Les consommateurs semblent avoir pris conscience de l’importance de la sauvegarde du patrimoine français. Ce patrimoine, c’est l’ensemble de nos créations et de nos savoir-faire : il faut le protéger et le perpétuer pour éviter de rentrer dans une société d’hyper-standardisation.

 

• Qu’en est-il des futurs projets de Wabi-Sabi ?

Manon. Beaucoup de nouveautés sont à venir avant la fin d’année mais c’est encore un secret ! N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour recevoir les dernières actualités.

• Le mot de la fin ?

Manon. Savoir-faire.

⇒ A noter dans son carnet.

Découvrez les bougies et brumes sur Granhari Store


Merci à Manon de Wabi-Sabi pour cette interview. Tous droits réservés.
Crédits photos : Atelier Wabi-Sabi, Friendly Beauty, Oranjade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.