Shinola.

©Edwards Malloy - Shinola©Edwards Malloy - Shinola

La marque de luxe de Detroit est connue notamment pour ses montres et ses vélos, mais elle fabrique aussi des carnets. Comme le reste de ses produits, les cahiers ont une esthétique simple et irréprochable – et n’ont rien de moins que d’être produits aux Etats-Unis par une imprimerie familiale créée en 1893 (Edwards Brothers Malloy).

« We’re deep into the digital age — this era of emails, text messages, and instant Google gratification. We have noticed though, that the power of the handwritten word remains, and is constantly evolving. »

Les carnets Shinola se rapprochent des carnets Moleskine, au design épuré et aux couleurs pleines. La marque propose des variations aux pages lignées, pointillées et blanches. Les formats se déclinent du planner, aux carnets A4 et A5, sans oublier un carnet à dessin aux pages blanches parfaites pour les croquis.

Of all the things we make, the return of manufacturing jobs might just be the thing we’re most proud of.

Shinola utilise son influence pour ramener le papier au devant de la scène, et joue de sa crédibilité en tant que manufacturier pour proposer de vrais produits faits mains et sur son sol d’activité. Les USA n’ont pas encore fini de nous surprendre en matière de papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *