Dans les petits papiers de… Le Baltic Club.

© Le Baltic Club© Le Baltic Club

« Le papier servira de produit de confiance à qui on se confie et avec qui on travaille, mais aussi un certain retour au réel, nécessaire dans nos conditions d’êtres humains faits de chair et d’os. »

 

© Le Baltic Club

© Le Baltic Club

Le Baltic Club nous vient tout droit du Québec, un pur produit du merveilleux cru papetier Montréalais. Quel plaisir de rencontrer le monde coloré et enthousiaste du Baltic Club, et y découvrir Brice et Mélanie, le binôme passionné derrière la marque.

Installé au coeur de la grande ville cosmopolite canadienne, Le Baltic Club fait son bout de chemin après moins de cinq ans d’activité et atteint des sommets de créativité et de réussite. Entre pin’s animaliers et guirlandes enfantines, carnets pour grands rêveurs et planners pour les plus terre à terre, Le Baltic Club impose son style avec classe et amour. Une papeterie pour tous les âges, tous les pays et tous les plaisirs !

 

• Qui est Le Baltic Club ?

Brice. Mélanie et moi travaillions ensemble autrefois dans une petite agence de publicité à Montréal. Nous avons démissionné en même temps afin de créer notre propre studio de design graphique nommé Glasgow Studio. Baltic Club n’était alors qu’un projet annexe mais nous préférions vraiment faire de la papeterie pour nous plutôt que des sites et des identités graphiques pour les autres. Nous avons donc arrêté notre studio après 2 ans pour nous consacrer à la création, la fabrication et la vente de papeterie 100% faite à Montréal.

 

 

• Dites-nous en un peu plus sur votre parcours… Comment est né Le Baltic Club ?

Brice. Mélanie et moi travaillions ensemble autrefois dans une petite agence de publicité à Montréal. Nous avons démissionné en même temps afin de créer notre propre studio de design graphique nommé Glasgow Studio. Baltic Club n’était alors qu’un projet annexe mais nous préférions vraiment faire de la papeterie pour nous plutôt que des sites et des identités graphiques pour les autres. Nous avons donc arrêté notre studio après 2 ans pour nous consacrer à la création, la fabrication et la vente de papeterie 100% faite à Montréal.

 

 

• Quelles sont les étapes dans la conception de vos créations ?

Brice. Tout commence par des idées drôles et farfelues ainsi que par des besoins que nous avons au quotidien. Nous notons tout dans un logiciel de gestion de projets et fabriquons nos produits au fur et à mesure. Depuis peu, nous tentons de fonctionner sur un rythme de collections semestrielles. Nous relisons nos idées, les ajustons un peu, déterminons les couleurs, les teintes, les supports, passons à la fabrication de prototypes puis des produits finis, jusqu’à faire leur emballage.

 

″Nous relisons nos idées, les ajustons un peu, déterminons les couleurs, les teintes, les supports, passons à la fabrication de prototypes puis des produits finis, jusqu’à faire leur emballage.″ 

 

Quels outils utilisez-vous pour créer vos collections ?

Brice. Nous sommes un peu des « geeks » en ce qui concerne le monde de la papeterie, de l’impression et de la reliure, c’est pourquoi nous avons investi dans plusieurs outils avec lesquels nous avons beaucoup de plaisir. Ils ont d’ailleurs tous un nom, de Charlène l’estampeuse à chaud à Robert le Risographe en passant par Gordon notre tranche industrielle et Maxime l’encolleuse. Nous imprimons en jet d’encre, offset, risographie et parfois en numérique.

 

 

• Comment décririez-vous le style de Le Baltic Club ?

Brice. Nous appelons notre style le « Frais du Nord ». Ici, tout est froid bien souvent dans l’année et nous avons tendance à rechercher la chaleur dans les points de lumière ici et là, que la nature apporte miraculeusement. C’est un peu comme si nous dessinions la Californie mais au Canada, avec beaucoup de candeur, de simplicité et de légèreté.

 

″C’est un peu comme si nous dessinions la Californie mais au Canada, avec beaucoup de candeur, de simplicité et de légèreté.″ 

 

• D’où vient cette passion du papier et qu’est-ce qui vous inspire ?

Brice. Après avoir travaillé pendant des années derrière des ordinateurs, le retour au tangible avec des matériaux qui nous parlaient vraiment est apparu comme une évidence en 2014. L’inspiration quant à elle vient tout simplement de la nature qui nous entoure ici au Québec et de l’univers parallèle un peu absurde qui se développe au coeur nos cerveaux glacés.

 

 

• Votre point de vue sur l’avenir du papier ?

Brice. Le papier servira de produit de confiance à qui on se confie et avec qui on travaille, mais aussi un certain retour au réel, nécessaire dans nos conditions d’êtres humains faits de chair et d’os. Nous imaginons aussi le papier comme un complément de plus en plus nécessaire à nos outils technologiques en évolution constante.

• Et vos futurs projets ?

Brice. L’ouverture d’une (ou plusieurs) autre boutique, l’embauche d’autres collaborateurs, avoir encore plus de fun avec d’autres nouveaux produits et la présence cette été à Londres au Top Drawer pour se lancer à la conquête de l’Europe !

• Le mot de la fin ?

Brice. Panache !

 

⇒ A noter dans son carnet.

Baltic Club


Merci à Brice de Baltic Club pour cette interview. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *